Biens immobiliers à vendre à Armentieres

Les ventes et achats de maisons et d'appartements à Armentieres

Découvrez les annonces immobilères d'Abrimmo à Armentieres

Abrimmo immobilier Armentières, c'est 23 agences immobilières Abrimmo à votre service sur le Nord Pas-de-Calais. Forte de son expérience, notre équipe d'agents immobiliers se met à votre disposition pour vous accompagner dans toutes vos transactions immobilières. Retrouvez l’ensemble de nos biens immobiliers (maison, appartement T1, T2, T3, ferme, loft, terrain, garage, immeuble, bureau...) à vendre sur Armentières et ses environs (Nieppe, La Chapelle d'Armentières, Houplines, Fleurbaix, Erquinghem-Lys...).


Immobilier Armentières

Ancienne cité industrielle des bords de Lys, grande ville drapière du Nord de la France depuis le Moyen Âge, Armentières a su réhabiliter son ancien patrimoine industriel et se reconvertir dans le tertiaire pour devenir une ville attractive et idéalement située, jouissant de sa proximité avec Lille et avec la Belgique. La ville bénéficie aussi de l'implantation des Prés du Hem, ce parc naturel créé dans les années 1980 autour d'un lac artificiel qui offre de nombreuses activités de loisir et de nautisme à pratiquer en famille. Riche d'un long passé et d'un futur prometteur, l'immobilier Armentières offre de très belles opportunités.

Une ville au riche passé industriel promise à un bel avenir

En 1845, la décision de faire passer par Armentières la ligne de chemin de fer reliant Lille à Dunkerque va permettre à la ville de devenir une "cité de la toile et de la bière" florissante. La première gare est créée au bout de la rue des Nieulles et le premier train passe à Armentières le 1er septembre 1848. En une vingtaine d'années, la ville voit sa population doubler et ses limites territoriales s'étendre avec l'arrivée du train. La présence de la rivière de la Lys favorise l'implantation de nombreuses usines de tissage et de filage et d'activités industrielles liées à la brasserie. La "cité de la toile et de la bière" est connue dans toute la France, en Europe et jusqu'en Orient. Aujourd'hui, Armentières a su admirablement réhabiliter son patrimoine industriel et requalifier ses anciens quartiers ouvriers. La ville est en pleine mutation et cherche à diversifier son économie dans le secteur tertiaire, notamment dans le domaine médical : la ville bénéficie ainsi de la présence de l'Institut de Formation de Soins Infirmiers. Armentières favorise également de nombreuses structures visant à accompagner les créateurs d'entreprises. L'ancienne cité drapière, enfin, est devenue une ville verte grâce aux Prés du Hem, ce vaste parc de loisirs implanté dans les années quatre-vingts autour d'un lac artificiel. Réserve ornithologique et base de loisirs, il permet à la fois de pratiquer de nombreuses activités de nautisme et de découvrir la faune et la flore de la région.

Immobilier Armentières : un riche patrimoine industriel réhabilité

Ayant été presque entièrement détruite au cours des deux guerres mondiales, Armentières a su se relever et bâtir sur un champ de ruines. Classé au patrimoine mondial de l'Unesco, le nouveau Beffroi d'Armentières témoigne de ce volontarisme. D'abord édifié au Moyen Âge, le beffroi d'Armentières fut rebâti en 1510 puis à nouveau détruit lors de la Première Guerre mondiale. C'est à l'architecte Louis-Marie Cordonnier qu'on doit le nouvel édifice inauguré en 1934. De style néo-flamand, il mêle la pierre blanche à la brique et culmine à 67 mètres de hauteur. Hommage au rôle que joua Armentières lors de la Première Guerre mondiale, son carillon fait entendre toutes les heures l'air de la Madelon. Armentières a su également restaurer et reconvertir son patrimoine industriel. Ainsi des bâtiments de l'ancienne brasserie Motte-Cordonnier. Fondée en 1650, elle est rachetée un siècle plus tard par Jean-Baptiste Desmazière, ancêtre de Jean Cordonnier, puis transmise de génération en génération grâce à l'union des brasseurs Cordonnier et de grands industriels textiles roubaisiens, les Motte-Bossut. L'ancienne usine construite en 1891 est détruite durant la Première Guerre mondiale puis reconstruite après guerre en périphérie de la ville et à proximité des voies ferroviaires et fluviales. La construction de cette nouvelle brasserie inaugurée le 24 juillet 1923 est confiée à l'architecte Marcel Forest qui bâtit un véritable palais de l'industrie, avec pour symbole omniprésent l'étoile à quatre branches du brasseur symbolisant les éléments nécessaires à la fabrication de la bière : l'eau, le feu, l'air et la terre. La brasserie Motte-Cordonnier fusionne successivement avec plusieurs brasseries avant de cesser définitivement toute activité en 2002. Inscrite à l'inventaire des monuments historiques, la brasserie se visite dans le cadre des journées du patrimoine. Un projet vise à la transformer en centre de loisirs. Dû à l'architecte Émile Vandenbergh, l'ancien magasin de commerce Mahieu a également été classée à l'inventaire des monuments historiques. Elle est située dans le quartier de la Gare qui se développa considérablement à partir de 1845, suite à la décision de faire passer par Armentières la ligne de chemin de fer reliant Lille à Dunkerque. C'est l'ère de la trouée des grandes artères imitées des boulevards haussmanniens. En 1884, la rue Gambetta est ouverte et la place Victor Hugo aménagée. En 1888, les rues Paul Pouchain et Hurtrel sont percées, qui longent les usines Pouchain et Hurtrel-Beghin. En 1892, une piscine est inaugurée square Victor Hugo, suivie d'un kiosque à musique en 1897. Aujourd'hui, le quartier connaît un deuxième souffle. Toute sa circulation a été modifiée afin de faciliter l'accès au centre-ville, tandis que les anciennes friches industrielles ont laissé la place à de vastes programmes de logements neufs ou réhabilités. Le renouveau du quartier est également culturel, avec la construction de la Médiathèque l'Albatros et la réhabilitation de la maison de commerce Mahieu en cinéma. Construite en 1881 par l'architecte lillois Émile Vandenbergh, la maison Mahieu était destinée à la vente des toiles de lin. Elle montre un vaste hall central haut de 15 mètres, surmonté d'une verrière en bois. L'entrée est conçue comme une véritable enseigne publicitaire où s'entremêlent, en savants volutes, les initiales d'Auguste Mahieu. Fortement endommagée lors des deux guerres mondiales, la maison de commerce est reconstruite à l'identique puis inscrite à l'inventaire des monuments historiques, avant d'être transformée en cinéma. La maison Debosque, enfin, est l'un autre fleuron du patrimoine d'Armentières et est liée à trois générations d'entrepreneurs en travaux publics qui marquèrent a la ville de leur empreinte. Situé au n°29 de la rue Jean Jaurès, le « château Debosque » fut la demeure personnelle de Maurice Debosque construite en 1930 dans un style anglo-normand, multipliant les baies, les balcons et les belvédères. Racheté par la ville en 1971, le château Debosque accueille aujourd'hui une médiathèque et offre à ses usagers le plaisir de déambuler dans le décor luxueux d'une maison de maître des années 30.

Immobilier Armentières : une offre variée, des quartiers réhabilités où il fait bon vivre

- Le Bizet
Jouissant de sa situation limitrophe de la Belgique, le quartier Bizet est devenu un quartier résidentiel majoritairement habité par des familles. Les nombreux établissements scolaires, la présence de monuments anciens préservés - l'église Saint-Joseph, l'ancienne Douane, les abords de l'écluse - ajoutent au charme tranquille des lieux, où l'on peut à la fois trouver des pavillons modernes et un habitat traditionnel briques et pierres en parfait état.

- Quartier de la Route d'Houplines
Installé sur les onze hectares du site de l'Octroi, le quartier de la Route d'Houplines relie le centre-ville d'Armentières à celui de Houplines. Ancien quartier industriel, il fait l'objet, depuis 2010, d'unune vie de village au cœur de la ville est de plus en plus recherché par des jeunes coupl programme de réhabilitation. On y trouve notamment d'anciennes courées, ces rangs de maisons ouvrières typiques du Nord de la France, offrant de petits jardins privatifs et des passages privés. Ce type d'habitation qui favorise la convivialité et permet es ou des familles. Témoin de ce dynamisme et de ce nouveau "vivre ensemble" : la grande braderie qui se tient traditionnellement à Houplines le lundi de Pentecôte. Le quartier de la Route d'Houplines est donc en pleine mutation et offre de nombreuses opportunités immobilières et patrimoniales à saisir.

- Léo Lagrange
Aux bords de la Lys, non loin du parc des Prés du Hem et tout à proximité du stade du même nom, le quartier Léo Lagrange est devenu un quartier jeune et dynamique. Il bénéficie de nombreux clubs de sport - dont le club de Canoë-kayak situé aux bords de la Lys - d'un large choix d'établissements d'enseignement et de centres commerciaux. Le quartier est recherché par les familles qui désirent acquérir un petit pavillon ou par des jeunes couples pour leur premier investissement dans un logement neuf situé à proximité de toutes les commodités.

- Rond-Point-Saint Roch
Le quartier du Rond-Point Saint-Roch a bénéficié d'un ambitieux programme de réhabilitation et est aujourd'hui une zone presque aussi recherchée que le centre-ville. L'accès au centre-ville a été amélioré grâce à la création d'une gare routière, d'un parking silo de 450 places, d'un garage à vélos et d'une station de taxi. A l'emplacement des anciennes usines Beghin-Hurtrel et en lieu et place de l'ancien immeuble des postes et télécommunications, au croisement de la rue de Lille et de la rue Gambetta, on a construit des logements neufs de qualité ou réhabilité le bâti ancien. Le quartier bénéficie également de la présence de l'ancienne maison de commerce Mahieu devenue cinéma et de la transformation des usines Pouchain en médiathèque. Les sheds de rue Hurtrel ont été conservés et font de la médiathèque "L'Albatros" un très beau lieu de mémoire paysager et urbain. Ce bâtiment ultra-moderne abrite un auditorium, une grande salle d'exposition, des salles de travail pour les étudiants et des espaces dévolus aux activités éducatives et interactives.

- Quartier Île-de-Flandre
Aux bords de la Lys, le quartier Île de Flandre est un endroit paisible et résidentiel, qui bénéficie de nombreuses commodités et établissements d'enseignement. La place Saint-Vaast et ses environs, avec son théâtre « Le Vivat » et son église de style renaissant aux dimensions de cathédrale, est l'un des secteurs les plus recherchés, où l'on trouve à la fois de beaux immeubles bourgeois brique et pierre et des logements neufs de qualité.

- Roger Salengro
Ancien quartier industriel situé au bord de la Lys, le quartier Roger Salengro est devenu aujourd'hui un quartier particulièrement dynamique qui multiplie les initiatives sociales et culturelles et bénéficie de sa proximité avec la mairie d'Armentières. On aime aussi ce quartier pour son marché de Noël et pour sa fameuse Fête des Nieulles, avec sa grande parade et sa grande braderie. La présence du lycée polyvalent Gustave Eiffel, bâtiment classé et établissement scolaire de prestige, fait également beaucoup pour l'attractivité du quartier. Du point de vue de l'immobilier Armentières, Roger Salengro offre de nombreux logements neufs à prix raisonnable et des pavillons résidentiels entourés de jardins. La proximité de nombreux centres commerciaux y facilite la vie.

Les Prés du Hem
Situé au nord ouest d'Armentières, le quartier des Près du Hem s'est développé dans les années 1980 après l'implantation du parc de loisirs du même nom. Il est recherché pour sa proximité avec ses 120 hectares de verdure, pour ses nombreux programmes de logements neufs de qualité et pour la possibilité d'y acquérir une maison avec jardin, neuve ou ancienne, à moindre frais que dans les quartier centraux ou historiques.

L'immobilier Armentières offre de belles surprises, un habitat réhabilité avec soin, un patrimoine jalousement préservé. À vous de saisir ces belles opportunités avec Abrimmo.