Biens immobiliers à vendre à Lille

Les ventes et achats de maisons et d'appartements à Lille

Découvrez les annonces immobilères d'Abrimmo à Lille

Abrimmo immobilier Lille, c'est 23 agences immobilières Abrimmo à votre service sur le Nord Pas-de-Calais. Forte de son expérience, notre équipe d'agents immobiliers se met à votre disposition pour vous accompagner dans toutes vos transactions immobilières. Retrouvez l’ensemble de nos biens immobiliers (maison, appartement T1, T2, T3, ferme, loft, terrain, garage, immeuble, bureau...) à vendre sur Lille et ses environs (Lille Vauban, Lille Cormontaigne, Lille Centre, Lille Fives,Lille Wazemmes, La Madeleine...).


Immobilier Lille : un choix large et varié

Si vous cherchez à acheter un appartement ou une maison à Lille, vous trouverez dans cette ville un patrimoine varié d'une exceptionnelle richesse allié à une situation géographique privilégiée. Au cœur de l'Europe, à une heure de Paris grâce au TGV, Lille est une ville universitaire de réputation internationale et un pôle industriel et commercial attractif. Selon vos goûts et vos moyens, vous pourrez trouver dans le centre de Lille un édifice renaissant inspiré par le maniérisme flamand, acheter un appartement haussmannien autour de la place de la République, succomber au charme de patrimoine industriel réhabilité dans les quartiers de Wazemmes ou acquérir une maison avec jardin dans le quartier de Vauban Esquemmes. L'immobilier Lille peut donc répondre à de nombreuses demandes. Nous vous invitons à une découverte patrimoniale et immobilière des quartiers les plus attractifs de l'ancienne capitale des Flandres.

Du gothique au style industriel

Que vous soyez amoureux des vieilles pierres ou amateur d'un style industriel de caractère, vous trouverez votre bonheur à Lille, grâce à un patrimoine d'une exceptionnelle variété. De l’habitat médiéval de bois et de torchis ne subsistent que quelques caves voûtées du XIIIe siècle dans le Vieux-Lille. Les vestiges du Palais Rihour témoignent, quant à eux, de l'époque bourguignonne, tandis qu'on trouve au 63-65 de la rue de la Barre, la maison la plus ancienne datée 1595. Les témoignages de l’architecture lilloise et du maniérisme flamand du début du XVIIe siècle sont, en revanche, beaucoup plus nombreux. On trouve, rue Benvignat, des maisons à arcures surmontées de pignons à pas de moineaux. Datant de la même période, les réalisations de l’architecte flamand Wenceslas Cobergher témoignent d'un style italianisant comme l’ancien Mont-de-piété ou l’hôtel du Lombard construit en 1626. Quant à la Vieille Bourse (1652) ou à la maison de Gilles de la Boë (1636), elles relèvent l'une et l'autre du maniérisme flamand, avec leurs façades colorées de briques et de pierres, leurs arcades de grès en anses de panier, leurs frontons et leurs niches, leurs pilastres et leurs trumeaux richement ornés. Une dernière série de bâtiments, enfin, est caractérisée par l’influence française qui va dominer plus d'un siècle après la prise de la ville par Louis XIV en 1667. Mêlant les rythmes réguliers du classicisme français à l'exubérance ornementale flamande, avec ses arches de grès, ses cornes d'abondance et ses consoles à volutes affrontées, le rang Beauregard offre un bel exemple du style franco-lillois, tout comme le rang Anselme Carpentier, construit la même année rue du Palais Rihour. Le XVIIIe siècle est une époque florissante à Lille pour l'architecture : ainsi de rangs de maisons de la place des Oignons ou de la rue du Pont Neuf ou encore des hôtels particuliers néo-classiques dus à l'architecte Michel-Joseph Lequeux, hôtel d'Avelin rue Saint-Jacques, hôtel Petipas de Walle rue de l'Hôpital militaire. L'essor industriel de la ville et son extension aux quartiers périphériques coïncident avec le percement de grands boulevards inspirés du modèle haussmannien parisien, rue Faidherbe, place Simon Vollant, boulevard de la Liberté ou place de la République. La fin du XIXe siècle et le début du XXe siècle voient ainsi la construction des facultés catholiques, du Palais des Beaux-Arts, du Théâtre Sébastopol et du nouvel Opéra. C’est à cette même époque que se développe l’architecture industrielle dans les nouveaux quartiers limitrophes : usines de Moulins, courées du quartier de Wazemmes. L'entre-deux-guerres verra le renouveau du style lillois avec la nouvelle Bourse et le nouvel Hôtel de ville. Lille va connaître, enfin, une dernière période créatrice pour l'architecture, avec l'édification dans les années 1990 du quartier d’Euralille et les réalisations de Rem Koolhaas, Jean Nouvel ou Christian de Portzamparc.